Podcast

EPISODE 4 (PARTIE 2) À la rencontre des « penki-eshi », peintres spécialisés dans les fresques de sento – Avec Stéphanie Crohin Kishigami

« Mon conseil, ne jamais juger un sento à son extérieur »
– Stéphanie ♨️♥ –

Rencontre avec Nakajima-san, un des trois derniers penki-eshi du Japon 🤍


Bonjour à tous !

Dans cette seconde partie de l’interview, toujours en compagnie de la reine des sento, Stéphanie Crohin Kishigami, nous partons à la rencontre des « penki-eshi », peintres en voie de disparition spécialisés dans les immenses fresques murales (représentant souvent le Mont Fuji), à l’intérieur des sento.

Si vous n’avez pas encore écouté la première partie de l’interview (4. (PARTIE 1) Plongée dans le monde vaporeux des sento, bains publics japonais – Avec Stéphanie Crohin Kishigami), je vous conseille de commencer par là avant d’écouter cette seconde partie.

👉🏻 Pour (ré)écouter la partie 1 de notre conversation, rendez-vous sur toutes les plateformes d’écoute de podcasts, ou bien sur la page suivante :
https://morganeboullier.com/podcast-2/1804-2/

Je vous préviens par avance, le monde des sento est à découvrir avec ses oreilles, mais aussi, ABSOLUMENT, avec ses yeux. Nous vous avons donc prévu plein de photos pour illustrer tous nos propos.

Prêt(e)s à reprendre votre plongée dans l’univers vaporeux des bains ?

Alors c’est (re)parti 🤍!

Nakajima-san 🎨


🌱 Vocabulaire :

Penki-eshi (ペンキ絵師) = Peintre spécialisé dans la peinture de mural de sento
Penki-e (ペンキ絵) = Grande fresque murale 

©Stéphanie Crohin Kishigami
Penki-e



« Pour devenir penki-eshi, il faut 10 ans de pratique »

👉🏻 Les peintres se lancent sur ces formats géants à l’instinct, sans croquis. Ils semblent avoir une immense bibliothèque de paysages dans la tête, et c’est sûrement le cas après avoir peint des centaines et des centaines de gigantesques muraux colorés à travers tout le Japon.

Stéphanie et Nakajima-san


🌱 Plusieurs formes d’art dans les sento : 

  • Grande fresque murale peinte : penki-e 
  • Fresque de carrelage peint
  • Fresque de carrelage en mosaïque

👉🏻 Grandes fresques murales peintes appelées « penki-e » :

👉🏻 Fresques en mozaïque :

👉🏻 Fresques de carrelage peint :


« Il ne reste actuellement que 3 penki-eshi au Japon »


🌟 Maruyama-san, le « senpai » (doyen) des peintres :

©Stéphanie Crohin Kishigami


🌟 Nakajima-san, que j’ai eu l’honneur de rencontrer plusieurs fois grâce à Stéphanie :

©Stéphanie Crohin Kishigami


🌟 Tanaka Mizuki-san, femme peintre :

©Stéphanie Crohin Kishigami


« Un penki-eshi passe une journée entière à peindre un mural »

🌱 Le penki-eshi pose les bases de la fresque, c’est lui qui imagine le décor, sa composition, ses couleurs. Son assistant est là en soutien, il apporte au peintre le matériel dont il a besoin une fois en haut de son échelle, et s’occupe parfois de peindre le fond bleu du ciel, d’ajouter certains détails aux arbres, aux rochers, etc, permettant au penki-eshi de souffler quelques instants.

Nakajima-san et son assistant qui fignole la fresque


🌱 Installation de planches et d’échafaudages de fortune, et protection des bains, vidés pour l’occasion, à l’aide de grands bâches bleues.


🌱 On peint d’abord le ciel, puis on monte en détails :


👉🏻 Le métier de penki-eshi est très physique. Pendant de longues heures, le peintre travaille en équilibre sur de simples échelles, peignant à bout de bras.


🌱 Tanaka Mizuki-san et « Oyu no Fuji », la mascotte d’Edogawa (mi Mont Fuji, mi sumo), caché dans les muraux des sento du quartier :



🌱 Mural en estampe dont on parle dans l’épisode, peint par Nakajima-san (encore une petite beauté):

©Stéphanie Crohin Kishigami


🌱 Les penki-eshi utilisent de la peinture à l’huile, imperméable et résistante aux vapeurs et à l’humidité des sento.

Ils utilisent seulement 3 couleurs (+ du blanc) :
– Jaune
– Rouge
– Bleu

©Stéphanie Crohin Kishigami

🌱 Palette (pelle à balai) + vieux pinceaux :


🌱 Peinture de mon fameux petit pin en compagnie de Nakajma-san, grand moment d’émotion ♥️ :


🌱 La fameuse carotte volante et son cavalier lapin (peintre inconnu) ♥️:

🌱 Sol et bains en mozaïques :



🌱 Ville de Tajimi dans la préfecture de Gifu = on y fabrique de la faïence.
🌱 Musée de la mosaïque en céramique à Tajimi : https://www.mosaictile-museum.jp/english/

©Stéphanie Crohin Kishigami


🌱 Exemple de fresque peinte directement sur carrelage, par Nakajima-san :


Voilà les amis !

Merci d’avoir voyagé avec nous le temps de cette longue conversation, j’espère que notre échange vous a plu et peut-être, qu’il vous aura donné envie de vous baigner dans un sento lors d’un prochain voyage japonais 💧🐠

🌟 Pour encore plus d’images qui font rêver, rendez-vous sur l’instagram de Stéphanie : www.instagram.com/_stephaniemelanie_

🌟 Pour acheter son livre en français ou ses livres en japonais :
https://dokodemosento.com/books/

🌟 Et enfin, le chouette reportage NHK sur les sento évoqué dans l’épisode : https://www3.nhk.or.jp/nhkworld/en/ondemand/video/3004700/

À très bientôt pour un nouvel épisode de Couleur Wasabi ♥ !

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s