Podcast

EPISODE 8 (PARTIE 1) Quatre saisons à Kyoto avec Laura (Hiver & Printemps)



Dans ce nouvel épisode de Couleur Wasabi, je reçois mon amie Laura Aries, aka Laura_Kyoto sur Instagram.

Laura est installée depuis plus de 10 ans au Japon dans la jolie ville de Kyoto, où elle enseigne le français à temps plein.

Attentive à la beauté de chaque saison et aux multiples évènements qui ponctuent le quotidien japonais, elle arpente et explore sa ville d’adoption armée de son appareil photo, capturant avec beaucoup de poésie et de délicatesse les jolis secrets de Kyoto.

J’aime sa sensibilité, son regard sur ce qui l’entoure, j’aime l’écouter raconter les petites anecdotes de son quotidien japonais, et j’aime plonger dans son univers coloré.

J’espère que le voyage vous plaira à vous aussi !

👉 Je cours découvrir l’univers de Laura sur Instagram ♥️

HIVER

🌱 Coup de coeur pour les décorations traditionnelles des fêtes de fin d’année au Japon : 

On trouve souvent deux branches de pin porte-bonheur accrochées à l’entrée des maisons. Et à Kyoto, on les accroche avec leurs racines, prêtes à être rempotées après les festivités ! Meilleure idée de l’univers.

©Laura Ariès

🌱 Osechi Ryori : repas traditionnel du Nouvel An japonais : un festival de couleurs 🌈✨

Je vous mets ici le lien d’un article que j’ai illustré il y a quelques années sur les fêtes de fin d’année au Japon, je vous prévient, c’est riche en couleurs !



🌱 Hatsumode : première visite au sanctuaire 

🌱 Début janvier, les japonais se rendent au temple pour acheter des amulettes et des flèches portes-bonheurs.

Ci-dessous, une des flèches en question, à laquelle sont accrochées plusieurs « ema » (plaques en bois sur lesquelles on écrit nos vœux) et un petit tigre en papier mâché, animal du zodiac associé à l’année 2022 🐯(nous reviendrons sur ces petits tigres dans la partie 2 de notre conversation).

©Laura Ariès

→ Au sanctuaire Kitano Tenmangu (dont le symbole est le prunier), on peut acheter des branches de pruniers déjà décorées de minuscules bourgeons, à ramener chez soi et à mettre dans l’eau en attendant la l’éclosion des fleurs de prunier 🤍.
Encore une très jolie idée. 

🌱 Cerf-volant = 凧 « tako »

→ Début janvier, une ancienne tradition appelée « Tako-Age » veut que l’on fasse voler des cerfs-volants en papier : symbole de bonheur, de protection, de longévité (tradition également pratiquée au mois de mai pour la fête pour les enfants)

⭐️ Quand il neige à Kyoto, Laura vous conseille d’aller vous balader :

  • Au village d’Ohara : un des coups de coeur de Laura
  • Au Kurama dera, au nord de Kyoto dans les montagnes, un sanctuaire avec des torii rouges (trop beau avec la neige)

🌱 Début février, on célèbre Setsubun 👹 : incroyable fête durant laquelle on chasse les démons qui se trouvent à l’intérieur de nos maisons, et on y accueille de toutes nouvelles énergies, la chance et le bonheur.
Beaucoup de familles japonaises pratiquent encore ce rituel aujourd’hui, et on peut assister à de très impressionnantes célébrations colorées dans certains sanctuaires.

Source : Discover Kyoto

Setsubun à Kyoto :

• Le Heian jingu grande esplanade sur laquelle des hommes sont déguisés en oni, ogres/démons.
Pour l’occasion les maiko (apprenties geiko – geisha) viennent, habillées dans de sublimes tenues colorées, et lancent des petits sachets de fèves de soja sur la foule.
Les gens deviennent fous et se jettent sur ces petits sachets qui doivent “porter encore plus bonheur” venus des mains de ces stars locales. 

©Laura Ariès

On jette ensuite les fèves sur les démons en scandant :

« Oni ha soto, fuku ha uchi »
(Littéralement « Dehors les démons, la chance à la maison »!)

De grands feux brûlent dans l’enceinte de certains sanctuaires et on sert parfois gratuitement du amazake (boisson japonaise sucrée traditionnelle à faible teneur en alcool à base de riz fermenté).

Yoshida jinja : autre sanctuaire formidable pour assister aux festivités de Setsubun 

🌱Jonangu Shrine, et ses sublimes pruniers pleureurs ♡ :



🌱 Sanctuaires Ebisu : en début d’année, les gens à la tête d’un commerce (ou autre business) vont prier dans les sanctuaires Ebisu pour la prospérité de leur restaurant ou de leur entreprise.

→ Ebisu est un des 7 dieux du bonheur(七福神, shichifukujin), reconnaissable à la grosse dorade qui lui tient compagnie.

Source : JapanWonderTravel


🌱 Les petits camions ambulants qui vendent des patates douces chaudes dans les petites rues de Kyoto en criant « yaki imoooo » : Le petit camion ambulant en question

🌱 Mochi tsuki : fabrication du mochi, coutume traditionnelle toujours impressionnante et amusante à observer.

🌱 Hinamatsuri (雛祭り), la fête des petites filles (mois de mars).

🌱 L’hiver au Japon est aussi la saison de la fabrication de l’encre sumi, et du papier washi ♥️.

⭐️ Le conseil de Laura : se balader à pieds, prendre le temps, de se perdre dans les petites rues, de découvrir les petites beautés que chaque quartier cache à Kyoto.

“Il faut s’approprier la ville, se créer ses propres chemins et ses propres itinéraires”

©Laura Ariès

PRINTEMPS 

🌱 Floraison des cerisiers à Kyoto fin mars/début avril : beaucoup trop de beauté 😍 

Magnifique le long de la rivière Kamo, tout est rose 🌸, par contre la pleine floraison est très courte, 2-3 jours tout au plus…

©Laura Ariès

Le spectacle est également incroyable le long du chemin de la Philosophie (comme un peu partout dans la ville en fait) : plafond fleuri, et rivière de pétales roses dans le courant du canal 🤍.

🌱 Keage incline : ancien chemin de fer bordé de cerisiers sur lequel on peut se balader, magnifique lorsque les arbres sont en fleurs

©Laura Ariès

🌱 O-Hanami : pique-nique festif sous les cerisiers

⭐️ L’astuce de Laura pour dénicher des spots à cerisiers : repérer les cours d’eau, car ils sont souvent bordés de cerisiers.

🌱 Douceurs printanières 🌸🍓 :

  • Thé à la fleur de sakura séchée salée 
  • Petites brochettes de mochi : les dango 🍡 
  • Fraise
  • Ichigo daifuku
Source : Food in Japan

⭐️ Notre conseil dans le quartier d’Arashiyama : remonter vers Sagano, pour une ambiance traditionnelle, calme, qui transporte à une autre époque.

©Laura Ariès

🌱 Kodomo-No-Hi, fête des enfants, et plus spécifiquement des petits garçons (mois de mai)

→ Pour l’occasion, possibilité d’admirer des « koinobori », carpes en tissu qui flottent au vent.
Ou encore, dans les vitrines par exemple, des « kabuto » : déco casque de samouraï

©Laura Ariès

Voilà, j’espère que la balade vous a plu !
Le voyage n’est pas encore fini, car la partie 2 de l’interview (Été & Automne) arrive bientôt !

À très vite ☀️ !

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s